Avoir une meilleure conversation

Photo: J.P Leloir (1969)

Avoir de bonnes relations avec ses amis, sa famille, ses collègues, est un souhait de nombreuses personnes et un pilier du bien-être de l’être humain. En effet, « communiquer avec ses semblables » fait partie des 14 besoins fondamentaux des Hommes selon Virginia Henderson[1]. Pouvoir se faire entendre, se sentir compris et respecté dans ses opinions, partager des points de vue, et améliorer sa connaissance sur un sujet, sont possible lors d’une conversation, à condition de garder à l’esprit quelques règles.

 

Récemment, une conférence menée par Celeste Headlee[2], a permis de définir 10 outils pour améliorer notre conversation.

Les voici :

 

 

  1. Pas de multi-tâche : 

    Parler à une personne qui pianote sur son téléphone ou soi-même penser à notre to do list pendant que quelqu’un tente de nous faire passer un message, est un fléau moderne. Cessons de n’être présent qu’à moitié. Si vous n’êtes pas disposé à dialoguer par fatigue ou par manque de temps, quitter la conversation ou remettez la à plus tard, quand vous serez pleinement présent pour cet échange.

  2. Ne donnez pas de leçon :

    La liberté d’opinion est un droit fondamental. Vous souhaitez être respecté dans votre opinion ? respectez celle des autres. Partez du principe qu’une conversation est l’occasion d’apprendre de nouvelles choses. « Chaque personne sait une chose que vous ignorez » Bill Nye

  3. Posez des questions ouvertes :

    C’est-à-dire posez des questions où la réponse ne sera pas forcément oui ou non. Donnez l’occasion à votre interlocuteur d’expliciter sa pensée, de décrire ses ressentis… l’échange n’en sera que plus riche.

 

  1. Laissez votre esprit s’échapper et revenir :

    Il est tout à fait humain d’avoir l’esprit qui s’évade à l’évocation d’un mot, d’une idée. L’essentiel est de revenir à notre interlocuteur. Soyons réaliste nous savons quand une personne a cessé de nous écouter, cela se voit !

  2. Admettez de ne pas savoir 

    ou de ne pas avoir d’opinion définie : plutôt que de se lancer dans une explication douteuse, soyez humble. La parole ne devrait pas être prise à la légère.

  3. Ne comparez pas votre expérience à celle de votre interlocuteur :

    Lorsqu’un ami vous parle d’une expérience que vous avez-vous-même vécu (que celle-ci soit positive ou négative), vous pouvez être tenté de prendre la parole pour comparer votre expérience à la sienne… Gardez à l’esprit que vos expériences bien que similaires ont forcément été vécues différemment. Chaque personne est unique, a sa propre histoire, et c’est cette histoire personnelle qui colore la perception et le vécu. La diversité d’expérience fait la richesse de l’être humain. Ne tentons pas de la réduire en l’homogénéisant. 

  1. Ne vous répétez pas (sauf si on vous le demande) :

    Répéter une idée ne lui donnera pas plus de poids.

 

  1. Ne rentrez pas trop dans les détails :

    Est-ce vraiment fondamental de préciser que tel événement vous est arrivé un mardi matin ? L’accumulation de détail pourrait vous faire perdre l’attention de celui ou celle qui vous écoute.

  2. Ecoutez ! :

    Ce conseil est certainement le plus simple à comprendre mais également le plus compliqué à réaliser. Pour écouter il faut savoir se taire. Taire ses opinions, ses expériences, pour pouvoir mieux accueillir le point de vue d’autrui. Une bonne conversation nécessite un équilibre entre écouter et parler. Ecouter est une compétence fondamentale, pas toujours reconnue à sa juste valeur dans notre société où il faut sur-exister, briller… Pourtant, elle est indissociable de la parole. A quoi sert-il de parler si personne ne vous écoute ?

 

  1. Soyez bref :

    Une idée peut être expliquée en quelques phrases, il est inutile de la noyer sous un monologue de plusieurs pages. Les plus important est-il de monopoliser la parole ou d’échanger avec quelqu’un ?

 

 

Gardez à l’esprit que chaque conversation est l’occasion d’apprendre quelque chose de nouveau. Restez ouvert et laissez-vous guider par cette conversation. Qui sait, peut-être que celle-ci s’avèrera instructive, émouvante, ou enrichissante…

 

Il est possible d’améliorer ses compétences sociales grâce aux groupes d’entrainement aux habiletés sociales. La conversation fait partie des points abordés afin d’éviter les impairs et améliorer le potentiel relationnel.

[1] Virginia Henderson, The Principles and Practice of Nursing, The Macmillan Company, Canada ASIN B000PIDE0A

[2] https://www.ted.com/talks/celeste_headlee_10_ways_to_have_a_better_conversation/up-next